117449305_o

Un article d'actualité:

[...] Les Français sont toujours des lecteurs, assure une étude Ipsos, réalisée pour le Centre national du livre. Mais ils ont le sentiment non seulement de moins lire, et plus encore, de manquer de temps pour la lecture. Alors, la guerre contre Netflix est-elle définitivement déclarée ?

88 % des Français se déclarent lecteurs, en 2019, soit 4 points de plus qu’en 2017. La progression la plus importante se retrouve chez les 15-24 ans, qui sont 9 % de plus à affirmer lire. Pour autant, les femmes et les plus de 65 ans sont toujours ceux qui considèrent lire beaucoup de livres.  

L'essor de la bande dessinée

En majorité, les Français lisent des romans à 74 % et des livres pratiques à 56 %. Vient ensuite le trio BD, mangas et comics, à 51 %. Un palmarès connu, mais qui se redessine : les livres de développement personnel, par exemple, connaissent une croissance de 4 points, en regard de 2017. Et chez les 15-24 ans, la BD connaît une hausse de 13 points – et de 14 pour les mangas et comics ainsi que 21 points en science-fiction.
51 % des hommes lisent plus facilement de la BD et 66 % des femmes des ouvrages pratiques, ou arts de vivre et loisirs. Notons qu’en fonction des générations, les disparités s’accentuent : le roman – littérature blanche – connaît une importante baisse chez les 35-49 ans par exemple.
Sans conteste, les romans policiers ou d’espionnage sont les plus addictifs : 96 % des lecteurs les lisent d’un bout à l’autre. En revanche, la littérature blanche est plus abandonnée en cours de lecture .Seuls 88 % des lecteurs finissent leurs lectures. Idem pour les mangas, à 83 % et la littérature classique, à 80 %. Les livres d’actualité ou de reportages diminuent aussi fortement, avec 42 % d’abandon.
   
 

Le plaisir de lire... oui, mais...

Lecture loisir ? Oui, pour 93 % des répondants, mais le chiffre chute : ils étaient 96 % en 2017 – et 93 % en 2015. Chez les 15-24 ans, 85 % reconnaissent lire pour le plaisir. Reste que 50 % des Français lisent tous les jours ou presque – un constat stable, mais significativement plus important chez les femmes, à 59 %.
C’est principalement avant de se coucher qu’on bouquine, à 44 % (49 % chez les femmes), mais 38 % des interrogés n’ont pas de moment favori. Chose intéressante, 5 % des 15-24 ans lisent dans les transports, une donnée en hausse.

Au cours des 12 derniers mois, 31 % des Français affirment avoir lu plus de 20 livres – catégorie grands lecteurs donc. Ils étaient 25 % en 2017 et 2015. C’est le lecteur moyen, entre 5 et 19 livres, qui recule, avec 39 % contre 41 %. Quant au format, cela ne bouge pas trop : le livre papier se stabilise. De même, le format numérique n’évolue plus trop, après deux années de progression.    Les achats de livres connaissent une réelle évolution : les grands lecteurs achètent moins de livres neufs, 87 % contre 92 % en 2017. Et l’occasion augmente : 36 % des 65 ans et plus, ou encore 37 % des 15-24 ans (respectivement + 9 et + 3 points par rapport à 2017).  
Le choix des livres, et où les trouver
Conséquence directe, les librairies spécialisées ont le vent en poupe : 31 % des achats s’y déroulent, contre 27 % en 2017. Or, s’ils ne se rendent pas en librairie, ils sont toujours 51 % des répondants affirment simplement qu’ils ne disposent pas d’un point de vente près de chez eux. 36 % soulignent que le livre cherché n’est pas en stock – et 29 % assurent que le prix est plus cher en librairie...  
Cependant, les choix de lecture s’opèrent toujours de la même manière : d’abord, 82 % des lecteurs savent déjà ce qu’ils veulent avant d’aller dans un point de vente. Ensuite, 87 % se fient à un proche, ou à un auteur qu’ils apprécient. Enfin, 64 % suivent les recommandations de la presse. 
Toutefois, 79 % opèrent leur choix sur le point de vente, avec le sujet du livre pour 96 %, et 90 % se fient au résumé. 80 % connaissent l’auteur. La mise en avant sur le point de vente attire plus l’attention : 56 % y sont sensibles et 29 % se réfèrent à la présence d’un bandeau (soit + 7 % et 4 % de plus qu’en 2017).

Les Français aiment leurs bibliothèques
Il semble surtout que les bibliothèques soient plus prisées : 49 % des Français s’y rendent pour emprunter, contre 45 % en 2017 et plus encore chez les 15-24 ans : 70 % contre 56 % voilà deux ans. Toutefois, la possession de l’objet freine encore : 69 % des lecteurs ne vont jamais ou rarement en bibliothèque. Ils sont 72 % à dire qu’ils préfèrent lire des livres qui leur appartiennent et 37 % qui ne trouvent pas ce qu’ils cherchent.
Chose plus sérieuse : 30 % des Français n’auraient pas d’établissement de prêt à proximité de chez eux, soit 8 % de plus qu’en 2017, déjà en hausse de 4 % en regard de 2015. L’esthétique compte également : 14 % estiment que les livres ne sont pas correctement présentés, 5 % de plus qu’en 2017.   
Enfin, si les Français lisent, c’est avant tout pour le plaisir, à 64 % – en hausse de 6 % – et pour apprendre de nouvelles choses, à 52 %. Toutefois, les hommes sont 35 % à privilégier cet apprentissage, quand 25 % des femmes parlent de plaisir avant tout. 30 % estiment qu’ils sont ainsi heureux et épanouis, soit 5 % de mieux.   
Chose rassurante : 84 % des Français achètent des livres pour les offrir. 
Et s’ils ne lisent plus, ou ont le sentiment de moins lire, c’est qu’ils manquent de temps, à 72 %, ou qu’ils préfèrent d’autres loisirs, à 63 %. Lesquels ? La musique, en premier lieu, puis les sorties entre amis, le chat ou encore la télévision – qui elle connaît une baisse de 4 points. Au final, 48 % des répondants estiment que leurs loisirs ont un impact sur la lecture – mais chez les 15-24 ans, on passe à 64 % et 58 % pour les 25-34 ans. 
Pour autant, tout le monde voudrait lire plus : 69 % aimeraient s’y consacrer plus régulièrement – et là encore, c’est le temps qui semble manquer. D’ailleurs, si la semaine comptait une journée supplémentaire, 26 % sortiraient avec leurs amis, en recul de 5 points, mais 17 % prendraient un livre.  [...] Clément Solym in ActuaLitté- 13/03/2019
© 2007 - 2019 - Actualitte.com. Tous droits réservés.

Pour cc  Abdelkarim Belkassem

lecture_n