97418026

L'écriture !

L'écriture est un monde entre le réel et le rêve ,

Ecrivain, c'est l'évasion .

L'écriture est un monde verdoyant et aéré introuvable dans le nôtre, tant il est pollué d'inspirations malsaines de l'homme .

Un univers raisonnable guidé par l'instinct et l'esprit, un monde fou dirigé commme le veut l'écrivain,  puisque il en est le créateur.

Il dit ce qu'il imagine, il atteint son but comme des révélations prophétiques personnelles.

Quand on le lit, on s'évade et chacun trouve ce qu'il cherche, ce qu'il aime, sans amputer, dépersonnaliser ou entamer l'écrivain .

Son espace est au ciel , celui d'un oiseau , un ange aux ailes libres et légères sur le dos des vents qui l'entraînent à la découverte du monde . Peu importe l'éloignement si on s'y sent heureux .

Mais l'écrivain ne perd jamais son propre nord . Sa boussole montre toujours sa bonne direction . La lumière lui arrive et éclaire son esprit pour lui montrer le chemin de sa vérité .

Ses paroles sortent comme des mots sacrés, saints par leur authenticité, comme une émeraude dans la nuit noire de la vie.

Il se couvre de mots choisis dans notre monde. Proches des paroles des hommes et que personne ne voit, ne sent, sauf celui qui s'est choisi. C'est un don sacré avec peu d'élus et chacun à son niveau. Plus ou moins fort, comme un café , comme un piment, comme un fou rire qui enrichit le coeur, avant de sortir par la bouche et fait éclater la voix et envahit les oreilles de ceux qui l'écoutent attentivement.

 

97418214

 

L'écrivain nage entre deux eaux. Il s'arrache aux déferlantes et gagne le fond, en bon nageur. Il navigue par tous les temps comme du bois sur les hautes vagues des océans .

Il vit avec les anges, comme un mort et retourne avec les hommes, vivant. Son âme se disperse du réveil au sommeil, et quand il revient au réel, il vole comme une abeille dont le pollen accroché aux pattes guérira les blessures.

Puis on ne mange le miel que d'un vrai écrivain. Ses paroles ont un  goût différent à chaque ligne, puisqu'il l'assaisonne selon son envie. Un grand pouvoir, unique désir pour aller très loin dans le monde des rêves et donner de l'espoir au monde des vivants .  L'offrir à ceux qui ne possèdent pas la patience, ni le courage de résister aux tempêtes de la souffrance, celles qui broient les coeurs et les emmènent dans un monde de ténèbres .

L'écrivain a le pouvoir de vivre et de mourir. Il connaît les deux monde et révèle leurs secrets. Des images étonnantes, convaincantes , incontestables, comme une évidence. On les reçoit, on les écoute et on ressent une part de vérité qui éclaire l'esprit et nous guide comme une lumière dans les nuits de l'existence.

L'écrivain est un poème qui berce, par ses mots, les âmes et éloigne  les sonnettes du désespoir qui alertent à chaque moment de notre vie .

L'écrivain, une couleur qui étale nos rêves tels qu'on les veut, tel qu'on les aime. Un ciel spacieux, sans limite, juste comme on le souhaite. On atteint les nuages, la lune et les étoiles. Une simple lecture suffit pour être auprès des personnes chères. On leur parle et on rit. On partage des mots. On voyage dans les rêves . On quitte les misères et on crée de la joie .

Il suffit d'un clin d'oeil pour partir et revenir. Personne ne le voit, personne ne le vole , personne ne le partage , personne n'empêche d'être libre comme l'air.

97418117

L'écrivain, c'est la langue de l'homme, c'est sa vérité qui diffère des autres créations. C'est sa marque humaine . Il peut devenir celui qu'il veut . Voyager dans le passé , comme dans le futur . Voler comme un oiseau ou marcher doucement comme un chameau dans le désert et même nager comme un poison.

On est libre en étant écrivain. On crée notre loi . Personne ne nous demande de comptes. Personne ne juge nos actions imaginaires. On crée un univers, on met au monde des enfants littéraires. Des livres, des poèmes et des vers . Qu'ils soient mensonge ou réalité, le monde les accepte tels qu'ils sont . On les lit sans y croire ou on croit ce que l'on veut tant qu'il nous donne du plaisir dans un monde cruel. Celui que l'homme a produit, comme une prison qu'il a prétendu sacrée pour en prendre les rênes, le pouvoir de ce monde .

Devenir Dieu à la place de Dieu .

 

Abdelkarim Belkassem

 

abdelkarim-belkassem-5